Rues commençant par P

De Lagny-sur-Marne Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Cet article traite les rues commençant par P
Pour les autres rues : 1 à 9 - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - L - M - N - O - Q - R - S - T - V

Rues

Plaques Désignations
L3091 - Plaque de rue - Rue de la Paix.jpg Rue de la Paix : La Villa des sources a été créée vers 1865 avec 4 avenues. le 31 mars 1938, deux de ces avenues prennent le nom de Rue de la Paix eu égard au calme du quartier et le désir de paix de tous les Français[1].
L1541 - Plaque de rue - Rue de Pampelune.jpg Rue de Pampelune : Nom du lieu-dit du même nom qui existait déjà en 1499, cette rue s'appelait autrefois ruelle des Pendus, déformation du lieu-dit voisin Les pendants en 1583. Ce nom est officialisé le 26 juin 1851[2].
L1548 - Plaque de rue - Rue Parmentier.jpg Rue Parmentier : Antoine Parmentier (1737-1813), est un pharmacien militaire, agronome, nutritionniste et hygiéniste français. Précurseur de la chimie alimentaire et de l'agrobiologie, il est surtout connu pour son action de promotion en faveur de la consommation de la pomme de terre dans l'alimentation humaine, mais aussi pour ses travaux sur l'hygiène alimentaire, l'utilisation de nouveaux aliments durant les fréquentes périodes de famine et comme pharmacien militaire (avec un rôle éminent dans l'organisation pharmaceutique du service de santé sous l'Empire). Cette rue existait déjà en 1838 sous ruelle mais rien ne peut affirmer que ce nom a été donné en hommage à l'agronome[2].
L1708 - Plaque de rue - Rue Pasteur.jpg Rue Pasteur : Louis Pasteur (1822-1895), est un scientifique français, chimiste et physicien de formation. Pionnier de la microbiologie, il connut, de son vivant même, une grande notoriété pour avoir mis au point un vaccin contre la rage[2].
L1731 - Plaque de rue - Rue Paul Bert.jpg Rue Paul Bert : Paul Bert (1833-1886), est un médecin, physiologiste et homme politique français. Il étudie la physiologie de la respiration (en altitude et en plongée) et s'intéresse à la greffe et à l'anesthésie. Élu député radical à partir de 1872, lors de la crise de 1877 il est l'un des 363. Il est ministre de l'Instruction publique et des Cultes de 1881 à 1882. Anticlérical, il est l'un des fondateurs de l’« école gratuite, laïque et obligatoire » qu'instaurent les lois de Jules Ferry, auquel il succède comme ministre de l'Instruction publique. Soutien de la politique de colonisation, il publie plusieurs manuels scolaires jugés rétrospectivement comme étant racialistes. En 1886, il est nommé résident supérieur de l'Annam-Tonkin, en Indochine, où il meurt quelques mois plus tard des suites du choléra. Initialement appelée rue Creuse en 1790, en effet, les eaux des sources voisines étaient recueillies dans cette rue, puis elle prend le nom de rue du Pont-aux-Moines en 1822, en effet, cette rue séparait les jardins de l'abbaye, un pont reliait ces deux parcelles, puis rue du Calvaire, du fait qu'il existait une croix, cette rue prend son nom actuel le 15 novembre 1886[2].
L3304 - Plaque de rue - Rue Pierre David Boilat.jpg Rue Pierre David Boilat : Pierre David Boilat (1814-1901), est l'un des premiers prêtres catholiques du Sénégal et l'un des premiers écrivains sénégalais à avoir décrit l'histoire et la société de son temps. Rue créée dans la ZAC des Hauts-de-Lagny le 20 avril 1978[3].
L1573 - Plaque de rue - Rue Pierre et Marie Curie.jpg Rue Pierre Et Marie Curie : Pierre Curie (1859-1906) est un physicien français. Il est principalement connu pour ses travaux en radioactivité, en magnétisme et en piézoélectricité. Lui et son épouse, Marie Curie, pionniers de l'étude des radiations, reçurent une moitié du prix Nobel de physique de 1903 (l'autre moitié a été remise à Henri Becquerel)
Marie Curie (1867-1934), est une physicienne et chimiste polonaise, naturalisée française. En 1911, elle obtient le prix Nobel de chimie pour ses travaux sur le polonium et le radium. Scientifique d'exception, elle est la première femme à avoir reçu le prix Nobel, et à ce jour la seule femme à en avoir reçu deux. Elle reste à ce jour la seule personne à avoir été récompensée dans deux domaines scientifiques distincts. Elle est également la première femme lauréate en 1903, avec son mari, de la médaille Davy pour ses travaux sur le radium. Rue créée vers 1928[3].
L1549 - Plaque de rue - Rue Pierre Lacrique.jpg Rue Pierre La Crique : Pierre La Crique était considéré comme l'un des fondateurs de l'église de Lagny commencée en 1370, ce qui ne serait qu'une légende eu égard au style de l'édifice bâti dans la première moitié du XIIIème siècle. Il est laissé comme gouverneur par Edouard III, roi d'Angleterre après le siège de Lagny en 1360. Il est confirmé par le roi de France en 1372. Il fut panetier du roi en 1378, Maître des Eaux et Forêts de Champagne et de Brie en 1388, pui panetier de la Reine en 1390[4]. Il meurt en 1411. Intialement appelée rue des Brebis en 1617, rue des Brébilletes en 1626, rue des Bryettes en 1626, rue des Brébiètes en 1652 puis rue des Brébilletes en 1787. Elle portait également le nom de cul-de-sac-du-Cocq en 1677, cul-de-sac du Marché-au-Blé et rue de la Dîme ou rue de la Grange-aux-Dîmes en 1782. Le 26 juin 1851, elle prend son nom actuel. [5].
L3033 - Plaque de rue - Rue Pierre Sémard.jpg Rue Pierre Semard : Pierre Semard (1887-1942), est un syndicaliste français, secrétaire général de la Fédération des cheminots (CGT) et dirigeant du Parti communiste français, dont il fut secrétaire général de 1924 à 1929. Il est fusillé par les Allemands le 7 mars 1942 à la prison d'Évreux. Initialement appellée rue des Roses pour le lotissement La Bellevue vers 1925/1930, cette rue est coupée en deux le 28 janvier 1972 et une partie prend le nom de Pierre Semard[5].
L2772 - Plaque de rue - Rue des pensées.jpg Rue des Pensées : Rue créée vers 1925/1930 dans le lotissement La Bellevue[3].
Rue des Pervenches : Rue créée vers 1925/1930 dans le lotissement La Bellevue[3].
Rue du Plateau : Rue créée vers 1925/1930 dans le lotissement Le Plateau[5].
L1516 - Plaque de rue - Rue des poids aux lombards.jpg Rue des Poids Aux Lombards : Initialement appelée des Lombards en 1577, Poix-Aubert et Poix-Lambert en 1583, cette rue longeat les remparts, et se fait appeler en 1771 rue du Rempart. Elle avait également le nom de Rue de Cocagne, de Ognassard, des Cognasses, des Coquines en 1588. La rue avec son nom actuel est officialisée le 26 juin 1851[5].
L1687 - Plaque de rue - Rue du Pont Hardy.jpg Rue du Pont Hardy : Initialement appelée Chemin verden 1816 elle prend son nom actuel le 8 juin 1889. Le lieu-dit Pont-Hardi existait déjà en 1179[6].
L2780 - Plaque de rue - Rue du Pré Garreau.jpg Rue du Pré Garreau : Rue créée pour un lotissement Le Pré Garreau le 30 mars 1984. Cette appellation est connue dès 1475[6].
L3305 - Plaque de rue - Rue du Président.jpg Rue du Président : Rue créée dans le lotissement Le Plateau vers 1925/1930[7]
L3092 - Plaque de rue - Rue du Professeur Christian Cabrol.jpg Rue du Professeur Christian Cabrol : Christian Cabrol (1925-2017), est un chirurgien cardiaque et un homme politique français. Il est connu pour avoir réalisé la première transplantation cardiaque en Europe le 27 avril 1968, à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. Il est également à l'origine de la première transplantation cardio-pulmonaire en 1982 et de la première implantation de cœur artificiel en France en 1986. Rue créée en 2019 dans le lotissement Saint-Jean[8].

Allées

Plaques Désignations
L1099 - Plaque de rue - Paul Emile Colin.jpg Allée Paul Émile Colin : Paul-Émile Colin (1867-1949), est un graveur et peintre français.À partir de 1893, il met au point la technique de gravure au canif sur bois debout. Ses œuvres de 1890 à 1900 sont marquées par les innovations de l'école de Pont-Aven. Allée créée dans la ZAC de Hauts-de-Lagny le 25 avril 1975[2]
L3319 - Plaque de rue - Allée des pêcheurs.jpg Allée des Pécheurs : Allée créée vers 1935/1938 dans le lotissement Le-Clos-des-Pêcheurs[3].
Allée Pierre Montezin : Pierre Montezin (1874-1946), est le président d'honneur des salons de l'Union des Beaux-Arts de Lagny, il est peintre post'impressioniste. A créée dans la ZAC des Hauts-de-Lagny le 25 avril 1975[5].
L2776 - Plaque de rue - Allée des pivoines.jpg Allée des Pivoines : Allée créée vers 1955 pour les constructions de la Solidarité Ouvrière[5].

Avenues

Plaques Désignations
L1505 - Plaque de rue - Avenue de Pallandt.jpg Avenue de Pallandt : Henri Gérard Van Pallandt, est chambellan du roi des Pays Bas. Il vint habiter à Lagny vers 1855. Avenue créée vers 1910 dans sa propriété privée [2].
L3320 - Plaque de rue - Avenue des paquerettes.jpg Avenue des Pâquerettes : Avenue créée pour le lotissement Les Coteaux vers 1925/1930[2].

Chemin

Plaques Désignations
L1699 - Plaque de rue - Chemin perdu.jpg Chemin Perdu : Existant depuis 1844, ce chemin s'est appelé parfois Chemin du Tir, en effet, un stand de tir existait à cet endroit vers 1900[3].
Petite-sente-verte : Existant depuis 1844, ce chemin dessert Les Bouillons. Elle s'appelle en 1629 Sante Verte[3].

Impasse

Plaques Désignations
Impasse de la Planchette : Initialement appelée cul-du-sac du Coq en 1724, cette impasse prend le nom de la rue voisine le 26 juin 1851[5]
Impasse du Pont Hardy : Impasse créée dans le lotissement du Pont-Hardy 1914/1924, elle prend le nom de la rue voisine[5]

Square

Plaques Désignations
L1084 - Plaque de rue - Paul Levêque.jpg Square Paul Lévêque : Paul Lévêque (1895-1974), est un homme politique français, maire de Lagny-sur-Marne de 1953 à 1965 et Sénateur de Seine-et-Marne du 16 juillet 1959 au 1er octobre 1968. Ce square est aménagé suite à la construction du marché couvert en 1965 et du commissariat de police en 1968. Il était appelée Square Vieille-et-Gentil ou du marché. Le nom actuel est donné le 20 avril 1978[9].
Square Paul Tessier : Paul Tessier (1916-1944), est un agent du Special Operations Executive pendant la Seconde Guerre mondiale. Il est hébergé à Lagny. Ce square créé, lors de la démolition d'immeubles endommagés pendant la seconde guerre mondiale, en 1952, prend son nom actuel le 11 mars 1954[10].

Quai

Plaques Désignations
Quai du Pre Long : Le nom vient d'un bras secondaire de la Marne Le Pré-Long existant depuis 1517. C'était un quai dans la propriété de la famille Le Paire qui l'offre à la ville en 1876. Initialement appelé quai de la Marne ou Chemin du Trait-à-Câble, ce quai prend son nom actuel vers 1885[6].

Cour

Plaques Désignations
L1732 - Plaque de rue - Cour Pierre Herbin.jpg Cour Pierre Herbin : Pierre Herbin (1900-1981), est un écrivain et un historien local. Cette voie donnait accès, vers 1159 aux moulins existants sur la Marne. En 1650, cette rue s'appelait rue de la Gourdine et au XIXème siècle, le passage puis la cour de la Gourdine qui prend son nom actuel le 18 octobre 1985[3].

Références

  1. Les rues de Lagny-sur-Marne, Musée Gatien-Bonnet, juin 1995, page 32
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3, 2,4, 2,5 et 2,6 Les rues de Lagny-sur-Marne, Musée Gatien-Bonnet, juin 1995, page 33
  3. 3,0, 3,1, 3,2, 3,3, 3,4, 3,5, 3,6 et 3,7 Les rues de Lagny-sur-Marne, Musée Gatien-Bonnet, juin 1995, page 34
  4. Bulletin officiel municipal, n° 6, mars 1964, page 21
  5. 5,0, 5,1, 5,2, 5,3, 5,4, 5,5, 5,6 et 5,7 Les rues de Lagny-sur-Marne, Musée Gatien-Bonnet, juin 1995, page 35
  6. 6,0, 6,1 et 6,2 Les rues de Lagny-sur-Marne, Musée Gatien-Bonnet, juin 1995, page 36
  7. Les rues de Lagny-sur-Marne, Musée Gatien-Bonnet, juin 1995, page 37
  8. Procès verbal de la réunion du conseil municipal du 12 septembre 201
  9. Les rues de Lagny-sur-Marne, Musée Gatien-Bonnet, juin 1995, page 16
  10. Les rues de Lagny-sur-Marne, Musée Gatien-Bonnet, juin 1995, page 10