Rues commençant par A

De Lagny-sur-Marne Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Cet article traite les rues commençant par A
Pour les autres rues : 1 à 9 - B - C - D - E - F - G - H - I - J - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - V

Rues

Plaques Désignations
L3322 - Plaque de rue - Rue Adolphe Retté.jpg Rue Adolphe Retté : Adolphe Retté est un poète symboliste français; il fut un temps adepte de l'anarchisme. Il résida à Guermantes de 1894 à 1903. Il avait dans ses relations, Léo Gausson.
Située dans la ZAC des Hauts-de-Lagny, cette allée fut dénommée ainsi le 20 avril 1978[1]
L1694 - Plaque de rue - Rue de l'Aître.jpg Rue de l'Aître : En 1733, cette rue s'appelait rue de Laistre avant de s'appeler en 1776 rue de l'Aître qui signifie en latin parvis de l'église. Un cimetière existait à cet emplacement et a été déplacé et ferma définitivement en 1883. Ce nom a été confirmé le 26 juin 1851[1].
L1087 - Plaque de rue - Alfred Brebion.jpg Rue Alfred-Brébion : Alfred Brébion (1849-1917) est maire de Lagny-sur-Marne de 1902 à 1912.
Cette rue eut plusieurs appellations avant de s'appeler ainsi le 22 juin 1934. Elle s'appelait Chemin du Bois-de-Chigny en 1723, rue de la Porte-Jaune en 1868 et enfin, chemin des Frères en 1891.[1].
L1562 - Plaque de rue - Rue Alphose Manceau.jpg Rue Alphonse-Manceau : Propriété privée de la famille Armandies, elle est rachetée par la ville de Lagny-sur-Marne en 1907. Cette rue, ou plutôt passage s'appelait à cette époque passage Armandies ou Armandy. Le 28 mars 1930, la rue prend le nom d'Alphonse Manceau qui était instituteur à Pomponne de 1871 à 1886 et maire de Vaires-sur-Marne de 1912 à 1919[2].
L1564 - Plaque de rue - Rue AMbroise Paré.jpg Rue Ambroise-Paré : Ambroise Paré (vers 1510-1590) est un chirurgien et anatomiste français. Il est souvent considéré comme le père de la chirurgie moderne. Inventeur de nombreux instruments, il participe à l'amélioration et à la diffusion d’une technique de cautérisation d'un nouveau genre.
Située dans le groupe HLM Leclerc, elle est dénommée ainsi le 29 mai 1958[2].
Rue Ampère : Ampère (1775–1836) est un mathématicien, physicien, chimiste et philosophe français. Il a été membre de l'Académie des sciences, ainsi que professeur à l'École polytechnique et au Collège de France. Autodidacte, Ampère contribue au développement des mathématiques en les introduisant en physique. Il fait d'importantes découvertes dans le domaine de électromagnétisme. Il est l'inventeur de nombreux dispositifs et appareils tels que le solénoïde, le télégraphe électrique et l'électroaimant. Ampère est considéré comme le précurseur de la mathématisation de la physique, et comme l'un des derniers savants universels. Il fait partie des soixante-douze savants dont le nom est inscrit sur la tour Eiffel.
Située dans la zone industrielle, elle est dénommée en deux fois, le 24 septembre 1971 et 24 septembre 1976[2].
L2777 - Plaque de rue - Rue des anémones.jpg Rue des Anémones : Située dans le lotissement La Bellevue, elle est dénommée ainsi vers 1925-1930[2].
L1529 - Plaque de rue - Allée Antoinette.jpg Rue Antoinette : Située dans le lotissement crée par Aimée Antoinette Carabin, veuve René Bonsens, vers 1890, cette rue s’appelait initialement Rue Bonsens en 1891, puis allée Antoinette et enfin, l'allée a été transformée en rue le 31 mai 1938 , elle est dénommée ainsi vers 1925 - 1930[2].
Rue de l'Arcade : Rue qui conduit, de la place des marchés, à l'abbaye. Ce n'est pas une entrée monacale, mais une entrée militaire puisque c'était une entrée fortifiée[3]. Au dessus de cette entrée existait la prison de la ville[2]. Ce passage était fermé d'une herse dont il est toujours possible de voir les rainures et les supports de celle-ci.
Rue Archimède : Archimède (vers 287 av. J.-C.-212 av. J.-C.), est un grand scientifique grec de Sicile (Grande-Grèce) de l'Antiquité, physicien, mathématicien et ingénieur. Il est considéré comme l'un des principaux scientifiques de l'Antiquité classique.
Située dans la base portuaire de Lagny, c'est le service de la navigation qui lui donne ce nom en 1978[2].
L1679 - Plaque de rue - Rue Aubert.jpg Rue Aubert : Aubert fut le vingt-troisième abbé en 1219. Ayant des besoins d'argent en 1223, il fit un emprunt de 516 livres et le comte Thibauld IV lui servit de caution, en contrepartie, il s'engageait auprès de ce dernier de le tenir indemne de tout dommage. Il meurt en 1223[4]. Cette rue eut au fil des années plusieurs appellations : Rue Aubar-le-Duc en 1535, Aubert-le-Ducq en 1733, rue Aubert-le-Comte en 1828, rue des Francs-Bourgeois en 1724. Elle porte officiellement ce nom le 26 juin 1851[2].
L1536 - Plaque de rue - Rue d'Austerlitz.jpg Rue d'Austerlitz : Anciennement Cul de sac de Guéry, elle donnait à la tour du même nom. Elle prit son nom actuel en souvenir glorieux de la victoire de la Grande Armée de Napoléon Ier sur les forces austro-russes de l’empereur François Ier d'Autriche et du Saint Empire et de l'empereur russe Alexandre Ier les 1er et 2 décembre 1805[4]. Conservée sous la Restauration, le nom de cette rue est confirmé le 26 juin 1851[5].

Allées

Plaques Désignations
Allée de l'Abbé-Jager  : Joseph-Pierre Jager (1879-1965) était un homme d'église ordonné prêtre en 1902. Il fut aumônier du pensionnat Saint Laurent de Lagny de 1921 à 1926. Il fut également curée-doyen de Lagny-sur-Marne de 1936 à 1963. Une de ses réalisations fut la création de la paroisse Saint-Michel.
Située dans la ZAC des Hauts-de-Lagny, cette allée est dénommée ainsi le 10 décembre 1980[1].
L3297 - Plaque de rue - Allée des alouettes.jpg Allée des alouettes  : Située dans le lotissement du Bras-Saint-Père, cette allée est dénommée ainsi vers 1977[1].
L3327 - Plaque de rue - Allée André Malraux.jpg Allée André Malraux  : Elle est située dans la ZAC des Hauts-de-Lagny.

Avenues

Plaques Désignations
L2790 - Plaque de rue - Avenue des acacias.jpg Avenue des Acacias : Cette avenue est située dans le lotissement Les Coteaux qui fut construit dans les années 1925-1930[1].
L3328 - Plaque de rue - Avenue Albert Camus.jpg Avenue Albert Camus : Albert Camus, (1913-1960) est un écrivain, philosophe, romancier, dramaturge, essayiste et nouvelliste français. Il était aussi journaliste militant engagé dans la Résistance française et, proche des courants libertaires dans les combats moraux de l'après-guerre.
Située dans la ZAC des Hauts-de-Lagny, cette avenue est dénommée ainsi le 20 avril 1978[1].
L1088 - Plaque de rue - Alphonse Lint.jpg Avenue Alphonse-Lint : Alphonse Lint (1848-1900) est un artiste peintre du mouvement néo-impressionnisme. Certaines de ses œuvres sont exposées au Musée Gatien-Bonnet.
Située dans la ZAC des Hauts-de-Lagny, cette avenue est dénommée ainsi le 25 juin 1976[1].
L3329 - Plaque de rue - avenue André Malraux.jpg Avenue André Malraux : André Malraux (1901-1976) est un écrivain, aventurier, homme politique et intellectuel français.
Située dans la ZAC des Hauts-de-Lagny, cette avenue est dénommée ainsi le 20 avril 1978[1].

Chemin

Plaques Désignations
L1727 - Plaque de rue - Chemin de l'autostrade.jpg Chemin de l'Autostrade : Ancien sentier des Hauts-Bouillons, ce chemin prend ce nom le 13 novembre 1936[5]

Impasse

Plaques Désignations
L1724 - Plaque de rue - Impasse des amandiers.jpg Impasse des amandiers : Cette impasse a été créée pour un lotissement et dénommée ainsi le 30 juin 1994 [2].

Place

Plaques Désignations
L1532 - Plaque de rue - Place d'Alnwick.jpg Place d'Alnwick  : Lagny-sur-Marne est jumelée avec Alnwkick depuis le 30 mai 1971[6]. Cette place a été créée dans la ZAC des Hauts-de-Lagny le 26 septembre 1980 en l'honneur de cette ville [1].

Boulevard

Plaques Désignations
L1733- Plaque de rue - Boulevard d'Alsace Lorraine.jpg Boulevard d'Alsace Lorraine : L'Alsace-Lorraine est le territoire cédé par la France à l'Empire allemand en application du traité de Francfort, signé le 10 mai 1871 après la défaite française. Cette région est redonnée à la France quelques semaines après l'Armistice de 1918. Ce boulevard a été ouvert dans le lotissement du Tillet vers 1925-1930.[2].

Cour

Plaques Désignations
Cour de l'Abbaye  : Il s'agit de la cour de l'ancienne abbaye Saint-Pierre. Cette cour eut plusieurs appellations, Cour de l'Abbaye en 1834, puis Passage Pézé en 1838 et enfin Cour de l'Ancienne Abbaye en 1884[1].

Références

  1. 1,00, 1,01, 1,02, 1,03, 1,04, 1,05, 1,06, 1,07, 1,08, 1,09 et 1,10 Les rues de Lagny-sur-Marne, Musée Gatien-Bonnet, juin 1995, page 7
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3, 2,4, 2,5, 2,6, 2,7, 2,8 et 2,9 Les rues de Lagny-sur-Marne, Musée Gatien-Bonnet, juin 1995, page 8
  3. Les rues et les places de Lagny-sur-Marne, Jacques-Amédée Le Paire, mai 1918, page 4
  4. 4,0 et 4,1 Les rues et les places de Lagny-sur-Marne, Jacques-Amédée Le Paire, mai 1918, page 5
  5. 5,0 et 5,1 Les rues de Lagny-sur-Marne, Musée Gatien-Bonnet, juin 1995, page 9
  6. Jumelage Alnwick sur le site de la Ville