Pont Maunoury

De Lagny-sur-Marne Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Pont Maunoury

Le Pont Maunoury enjambe la Marne et permet de rejoindre la ville de Thorigny-sur-Marne.

Histoire[modifier]

La première mention d’un pont date de 1257, on peut imaginer qu'il était certainement en bois[1]. Il était situé en amont ou aval de l'emplacement actuel et était l'unique pont à Lagny jusqu'en 1850, date à laquelle un seconde pont est construit en pierre avec 3 arches.

Il subit de nombreuses destructions. Pendant la guerre de Cent Ans, et reconstruit en 1431 avec du bois en provenance de la forêt de Crécy, puis brûlé lors de la prise de Lagny par le duc de Parme en 1590. Il fut reconstruit en bois et avait 7 arches. Particularité de l'époque, un péage fut décidé :

  • Passage sous le pont par bateaux, péage à payer à Melle de Gresves qui en était propriétaire. Ce péage fut supprimé par arrêt du conseil d'État, en date du 16 septembre 1730, qui supprime tous les droits de péage prétendus par les religieux de St-Pierre de Lagny, aussi bien sur le pont que dans la seigneurie de Lagny et sur le bras de la Marne appelé le bras St-Père, passant audit lieu[2].
  • Passage sur le pont par voiture, à l'abbé de Lagny, qui en était propriétaire. Ce péage fut supprimé par arrêt du conseil d'État, en date du 30 janvier 1731, qui supprime tous les droits de péage prétendus par les religieux de St-Pierre de Lagny, aussi bien sur le pont que dans la seigneurie de Lagny et sur le bras de la Marne appelé le bras St-Père, passant audit lieu[3].

L'hiver 1794-1795 fut si froid que la Marne gela. Lors du dégel, deux arches s'écroulèrent et la réparation eut lieu uniquement en 1799. En 1814, pour empêcher les Bavarois de passer, le pont subit encore des dégradations. Il sera reconstruit en y ajoutant un moulin.

En 1857-1858, le vieux pont est fatigué, il est remplacé par un pont en fer en 1859[4].

Guerre de 1870[modifier]

Vint ensuite, la guerre de 1870. Afin d'éviter l'envahissement de la ville par les troupes prussiennes, les troupes françaises décidèrent de leur barrer la route en faisant sauter une partie du pont le 13 septembre 1870. Encore une fois, le pont fut reconstruit dès 1872.

Première guerre mondiale 14-18[modifier]

Pont détruit en 1914

Puis la première guerre mondiale arriva avec la même problématique,pour éviter l'invasion des troupes ennemis dans la ville, l'ordre de destruction arriva en provenance des anglais, alliés de la France ce qui fut fait le 3 septembre 1914 [5]

Inauguration en 1924

Le pont fut encore et encore reconstruit, non pas à l'identique, mais avec trois arches en béton armé et inauguré le 13 juillet 1924 par le ministre de la marine Jacques-Louis Dumesnil. Il prit le nom de Pont Maunoury, le 9 février 1934 en hommage au Maréchal de France, Michel Joseph Maunoury (1847-1923)[6]

Seconde guerre mondiale 39-45[modifier]

Vint encore une guerre, la seconde guerre mondiale, et encore une fois, l'armée française fit sauter une partie du pont le 14 juin 1940. Reconstruit en provisoire dans les années 1941-43 il fut détruit le 27 août 1944, jour de la Libération, par les troupes allemandes se repliant sur la rive droite. Une restauration eut lieu en 1948 sous la forme actuelle.

Peinture[modifier]

Le tableau Le Pont Maunoury, peint par Émile Prodhon est exposé au Musée Gatien-Bonnet de Lagny-sur-Marne[7].

Références[modifier]