Poème de Pierre Lachambeaudie

De Lagny-sur-Marne Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Pierre Lachambaudie

Titre inconnu - Poème de Pierre Lachambeaudie (1806-1872)

Pierre Lachambeaudie, fabuliste, de passage à Lagny-sur-Marne, écrivit ce poème[1].

« Que ton nom soit béni,
Nymphe limpide et pure,
Enfant de la Nature,
Fontaine de Lagny !
Nous te chantons avec ardeur.
Source de vie et de bonheur,
Reçois nos vœux et nos hommages
Beau miroir où du ciel se reflète l'image !

Que ton nom soit béni,
Nymphe limpide et pure,
Enfant de la Nature,
Fontaine de Lagny !

Près de ton onde murmurante
Une foule reconnaissante
Porte ses pénates chéris,
Et toujours bonne et généreuse,
Source miraculeuse,
Tu verses à pleins bords tes flots jamais taris.
Que la tempête déchaîne
Sur les monts ou dans la plaine
De fougueux torrents,
Aux oranges insensible,
Tu répands douce et paisible
Tes flots transparents.
Que les chaleurs cruelles
De la terre séchée épuisent les mamelles,
Femme, vieillard, enfant,
Vers ton urne accourant
Apaisent, ô prodige !
La soif qui les afflige.

Que ton nom soit béni,
Nymphe limpide et pure,
Enfant de la Nature,
Fontaine de Lagny ! »

Références[modifier]

  1. La fontaine de Saint-Fursy à Lagny-sur-Marne, Jacques-Amédée Le Paire, 1910, pages 18 et 19