Nicolas Furcy Vernois

De Lagny-sur-Marne Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Nicolas Furcy Vernois
Description de cette image, également commentée ci-après
Nicolas Furcy Vernois au combat
Naissance
Lagny-sur-Marne
Décès (à 28 ans)

Nicolas Furcy Vernois, né le 27 avril 1773 à Lagny-sur-Marne et mort en 1801 (Prairial an IX) à Gisèh, (Égypte) est un militaire français.

Biographie[modifier]

Nicolas Furcy Vernois, officier de génie, fit les campagnes d'Italie, d'Égypte et de Syrie sous le commandement du Général Bonaparte qui l'honorait de son estime ayant eu l'occasion à plusieurs reprises, d'apprécier ses talents.

Le 16 ventôse de l'an VII (6 mars 1799), l'armée commence le siège de la place de Jaffa dont la forteresse est à prendre. L'officier Nicolas Furcy Vernois accompagné de l'Adjudant-Général Raimbault et de l'Adjudant Nethervool à la tête de la 22ème demi-brigade d'infanterie légère, se rendent maitres de celle-ci[1] .

Le siège de Saint Jean d'Acre, fut encore une occasion pour l'officier Nicolas Furcy Vernois de se distinguer par sa bravoure.

Vint ensuite, la campagne de Syrie, où il fut blessé au combat et mourut au camp de Gisèh.

Bonaparte, voulant lui rendre hommage, l'avait promu au grade de Capitaine de Génie.

Il est l'oncle de Maxime Vernois[2].

Bibliographie[modifier]

  • Les Gloires de Lagny, Jacques-Amédée Le Paire, 1913, pages 102-104.
  • Archives de l'honneur ou notices sur la vie militaire, F. Babié et JB. St-Sauveur, 1806, pages 215/218[3].

Rue[modifier]

Bd Furcy-Vernois

Par décision du conseil municipal en date du 26 juin 1851, un boulevard porte le nom de Furcy-Vernois. Suite à une autre décision en date du 27 novembre 1944 de réunir ce boulevard au boulevard Bessonneaux-Fillion, il a été renommé boulevard Général-de-Gaulle[4].

Références[modifier]

  1. Fastes de la nation française et des puissances alliées, Ternisien-D'Haudricourt, 1807, page 177
  2. Le pays de Lagny, Pierre Eberhart, page 38
  3. Archives de l'honneur ou notices sur la vie militaire
  4. Les rues de Lagny-sur-Marne, Musée municipal Gatien-Bonnet, 1995, page 19