Jacques-Henri Pasquier

De Lagny-sur-Marne Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Jacques-Henri Pasquier
Description de cette image, également commentée ci-après
Plaque commémorative
Naissance
Lagny-sur-Marne
Décès (à 62 ans)
Meaux
Activité principale
Prêtre

Jacques-Henri Pasquier, né le 5 juillet 1730 à Lagny-sur-Marne et mort le 5 septembre 1792 à Meaux, est prêtre et chapelain à la Cathédrale de Meaux.

Biographie[modifier]

Jacques-Henri Pasquier est prêtre chapelain du Fidelum, chapelle de la Cathédrale de Meaux. Son père est organiste à l'église de Saint-Fursy à Lagny. Sa sœur est religieuse de la congrégation de Valdosne à Charenton avant d’y être expulsé et vit avec lui.

Pendant la Révolution Française, une loi, datée du 27 mai 1792 spécifie que si vingt cinq citoyens actifs demandent la déportation d’un prêtre refractaire, celle-ci est automatique et obligatoire

Jacques-Henri Pasquier, prêtre réfractaire, est arrêté, fin aout, par Hildebert Lefebre, dit La botte simple citoyen[1]. Alors qu'il se débat face à la mort, il est massacré[2] et égorgé, devant une foule et ce dans la cour de la prison de Meaux avec d'autres prêtres condamnés à mort.

Notes[modifier]

  • Marcel Pouzol, dans son ouvrage L'église N-Dame des Ardents et St Pierre de Lagny, 1953, page 24, donne comme date de la mort de Jacques-Henri Pasquier le 5 septembre 1790[3]
  • François Brigneau, dans son ouvrage 1792-1794 : la Terreur, mode d'emploi donne comme date de la mort de Jacques-Henri Pasquier le 5 aout 1792[4]
  • Pierre-Anne-Louis de Maton de La Varenne, dans leur ouvrage Histoire particulière des évènements qui ont eu lieu en France pendant les mois de juin, juillet, aout et septembre 1792 datant de 1806, donne également la date du mois d'aout 1792, page 484 [5].

Références[modifier]