François Sachetti

De Lagny-sur-Marne Wiki
Aller à : navigation, rechercher
François Sachetti
Description de cette image, également commentée ci-après
Plaque commémorative
Naissance
Marseille (13)
Décès (à 20 ans)
Mont-Valérien
Activité principale
Résistant

François Sachetti, né le 13 mai 1923 à Marseille (13) et mort fusillé le 15 mars 1944 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (92), est un résistant français.

Biographie[modifier]

François Sachetti habitait à Lagny-sur-Marne, au 5 rue du Poids-aux-Lombards et, avec André Tavernier, dans un domicile illégal, à Paris, au 6 rue Ramey. Il appartenait au réseau Turma-Vengeance et était entrepreneur du bâtiment de métier.

Il participa, avec plusieurs membres du réseau Turma-Vengeance, dont André Tavernier, à des actions, récupération de tickets de rationnement, vol de véhicule, d'uniforme allemand. Ils furent arrêtés par des inspecteurs de la Brigade spéciale no 2 (BS2 )chargée de réprimer les vols, le 6 septembre 1943, très certainement sur dénonciation. Il fut trouvé à leur domicile, lors de perquisitions, des armes, pistolets, mitraillettes, bouteilles incendiaires.

Après interrogatoire par la Brigade spéciale pendant 12 jours, il fut livré aux Allemands.

Le 3 mars 1994, il comparut devant le tribunal du Gross Paris, et fut condamné à mort pour « aide à l’ennemi et meurtre d’un soldat allemand » et fusillé le 15 mars 1944 au Mont-Valérien[1]. Inhumé dans un premier temps dans le carré des corps restitués aux familles au cimetière d’Ivry-sur-Seine, il fut après la Libération, inhumé au cimetière de Lagny-sur-Marne.

Il est déclaré « Mort pour la France », comme sous lieutenant des Force Françaises de l'Intérieur (FFI) par décision du ministère des Anciens Combattants du 28 février 1946 et reçoit à titre posthume la médaille de la Résistance Française par décret du 31 mars 1947[2].

Références[modifier]

Lien externe[modifier]