Fernand Duflos

De Lagny-sur-Marne Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Fernand Duflos
Naissance
Abbeville (Somme)
Décès (à 63 ans)
Lagny-sur-Marne
Profession
Préfet

Fernand Duflos, né le 3 avril 1851 à Abbeville (Somme), et mort le 3 septembre 1914 à Lagny-sur-Marne, est un homme politique français.

Biographie[modifier]

Il commença sa carrière en tant qu'avocat à la Cour d’appel de Paris de 1873 à 1875 avant de devenir secrétaire de la Conférence des avocats au Conseil d'État et à la Cour de Cassation de 1876 à fin 1877.

Le 1er janvier 1878, il fut nommé sous-préfet de Montdidier (Somme), puis de Provins (Seine-et-Marne) le 17 novembre 1880. Par la suite il fut administrateur du Territoire de Belfort le 4 avril 1883[1].

Il fut nommé préfet à plusieurs reprises. Le 25 avril 1885, du Loir-et-Cher, le 24 mai 1886 de l'Allier et enfin le 22 mars 1889 de l'Oise.

le 17 mars 1893, il est nommé directeur de l'administration pénitentiaire au ministère de l'Intérieur et charge de réformer l'organisation du travail dans les prisons par la substitution du régime de la régie à celui de l'entreprise, et les colonies agricoles de jeunes détenus.

Il termine sa carrière en tant que directeur honoraire au Ministère de l’Intérieur le 16 juillet 1901 et prend sa retraite en 1913[2].

Fernand Duflos meurt pour la France, le 3 septembre 1914 à Lagny-sur-Marne.

Extrait de son éloge par le Procureur général Liotard-Vogt :

« « (…) Le 2 septembre 1914, M. Duflos se trouvait dans sa résidence de Lagny quand apparurent les avants-gardes allemandes. Votre ancien collègue, qui avait d’abord refusé de partir, consentit à abandonner son foyer. Frappé de congestion au moment même où il prenait place dans un train, abandonné sur le quai de la gare au milieu d’une foule affolée, il reste là inerte jusqu’à ce que des soldats, improvisant un brancard de leurs armes, le rapportent la nuit dans sa demeure où il expire le lendemain. (…) »

Il est enterré dans l'enclos funéraire de la famille, au cimetière de la Madeleine d'Amiens[3].

Distinctions[modifier]

Il est commandeur de la Légion d'honneur[4].

Références[modifier]

Liens externes[modifier]